seville les endroits insolites

Séville insolite et secrète : un autre voyage intense

Voici une Séville insolite et secrète à découvrir à travers plusieurs lieux.


A travers cette page sur la Séville insolite et secrète, vous trouverez des :

  • monuments hors des parcours habituels,
  • endroits insolites dont certains pour s’arrêter boire et manger,
  • des hôtels hors du commun où séjourner
  • quelques curieuses informations sur Séville

Liste de la Séville secrète et insolite


  1. Le pont Isabel II (le pont de Triana)
  2. La dernière Carbonería
  3. Dîner dans d’anciens bains arabes
  4. Eglise de Santa María la Blanca
  5. La calle Reinoso (ou calle del Beso)
  6. Bar Bodega Santa Cruz
  7. No8Do
  8. Balcón de Rosina
  9. Les Caracoles en mai
  10. Séville ville d’opéra
  11. Bar Garlochí
  12. L’université de Séville
  13. Le Bar Patio San Eloy
  14. La céramique Asegurada de incendios
  15. Les nuits dans les jardins de l’Alcazar
  16. La Muraille du XIIème siècle
  17. Les Archives des Indes
  18. Artisanat religieux
  19. Les curieuses pierres en forme de roue
  20. Un Bar pour découvrir le vin d’orange
  21. 3 colonnes de marbres romaines
  22. La ruelle de l’inquisition
  23. Le plus petit théâtre du monde
  24. Prendre un verre sur le plus haut rooftop d’Andalousie

Le pont Isabel II (le pont de Triana)



Ce pont de Triana est une curiosité en lui-même : c’est la copie d’un pont de Paris, situé à côté de Notre-Dame. Si la « copie » est toujours présente à Séville, le pont parisien, le pont du Carrousel, a aujourd’hui disparu, il a été détruit en 1931.



Le pont que l’on appelle communément le pont de Triana est aussi un endroit où jeunes et moins jeunes scellent leur amour.



On traverse ce pont en quittant le centre historique de Séville pour rejoindre le magnifique et populaire quartier de Séville, le barrio de Triana.


C’est le pont emprunté par tous ceux qui sont venus visiter Séville à pied, en 3 jours ou plus.


La dernière Carbonería



Voici une boutique absolument unique à Séville….Car c’est la dernière de ce type. Il s’agit de la dernière carbonería de Séville.



On peut donc y trouver toute sorte de charbons de bois, selon les besoins (chauffage, barbecue, et dans quelques cas beaucoup plus rares aujourd’hui pour chauffer le brasero d’une « mesa camilla », voici un exemple ci-dessous (photo prise dans le magnifique village blanc de Medina Sidonia) :



Une idée de restaurant dans un lieu insolite pour un soir



Voici une belle adresse pour dîner dans un lieu insolite, dans d’anciens bains arabes.



Voici l’adresse et le plan pour trouver le restaurant San Marcos.


Eglise de Santa María la Blanca


Voici un monument à voir absolument. Cette petite église se retrouve souvent en dehors des visites de la ville, et pourtant ….



Malgré une façade très discrète, ce temple religieux est chargé d’histoire. Il a été une synagogue, ensuite une mosquée puis une église !



L’intérieur est d’une infinie beauté, et on s’aperçoit avec le plafond que cette église porte très bien son nom de Sainte Marie la Blanche, Santa María la Blanca.



Cette église se trouve en plein coeur du fabuleux et historique quartier de Santa Cruz de Séville. L’ancien quartier juif, la judería, se trouve en grande partie dans ce quartier et l’autre partie se trouve dans le quartier San Bartolomé.


La calle  Reinoso (ou calle del Beso)


Bien que le nom officiel soit la calle Reinoso, cette rue est populairement appelée encore aujourd’hui calle del Beso.



Les origines de ce curieux nom viennent de l’histoire suivante : la calle Reinoso, dans le quartier de Santa Cruz, est la rue la plus étroite de Séville. On raconte que dans cette rue, depuis le balcon de chacun on peut embrasser le voisin ou la voisine qui se trouve sur le balcon d’en face….


Un restaurant pour un midi, Bar Bodega Santa Cruz


Voici un petit restaurant de tapas à 2 minutes de la Giralda. On y trouve au menu de la « comida casera » et on y mange bien, et en prime on a l’addition à l’ancienne : à la craie sur le comptoir !



J’ai essayé de faire pareil une fois rentré à l’hôtel, sur une feuille…il faut quand même de l’entraînement.


Voici l’adresse et le plan pour trouver le Bar-Bodega Santa Cruz.


No8Do : voici quelque chose que l’on voit partout en ville


Ce « logo » No8Do est visible dans chacune des rues de Séville, et aussi bien au sol que sur les façades et les panneaux.



Il s’agit en fait non pas d’un logo mais de la devise de la ville de Séville, qui est écrite sous forme de rébus. Ce qui ressemble au chiffre « 8 » représente une pelote de laine et plus exactement un écheveau de laine.


Sa traduction en espagnol est « madeja », ce qui nous donne à lire No madeja do, et donc « No me han dejado » (« ils ne m’ont pas laissé, pas lâché »).



L’histoire raconte qu’au XIIIème siècle le roi Alfonso X se retrouve en lutte contre son fils Sancho qui veut lui prendre son trône. Les habitants de Séville apporteront un soutien inconditionnel au père pour garder son trône. Après avoir pu empêcher les desseins de son fils, Alfonso X aurait dit à propos des habitants de Séville : « No me han dejado ».


Balcón de Rosina


Le balcon de Rosina est sans soute le balcon le plus connu de Séville. Une légende l’entoure. En effet, on raconte qu’une scène du Barbier de Séville écrite par Beaumarchais se situe sur cette petite place ; sur laquelle donne le balcon. Cette légende restera légende car l’édifice a été construit après que Beaumarchais eut écrit le Barbier de Séville…Cependant la légende est presque déjà entrée dans l’histoire.



Cependant, l’intrigue de cette scène, mise en opéra par Rossini, fait aussi partie des raisons « comiques » pour lesquelles il n’y a plus de visites théâtralisées dans Séville depuis quelques années. On peut facilement imaginer que le ténor dans le rôle du comte Almaviva avec son « Figaro, Figaro, Figaro…… » a fini par fatiguer les voisins.


Les Caracoles en mai


Avant de poursuivre sur l’opéra à Séville, nous allons faire une petite pause « tapas » un peu spéciale.



Le mois de mai est l’occasion de découvrir et déguster une spécialité que l’on retrouve essentiellement dans cette partie de l’Andalousie (Séville, Cordoue, Huelva, Cadix). Il s’agit des escargots (caracoles).


caracoles-al-caldo-riogordo

On en retrouve dans de nombreux restaurants pendant cette période.


Séville ville d’opéra



Je ne suis pas assez connaisseur pour vérifier, mais on dit que plus de cent opéras ou scènes d’opéras prennent Séville comme lieu d’intrigues. Les plus connus sont ceux de Rossini (le Barbier de Séville), de Beethoven (Fidélio), de Mozart (les Noces de Figaro), de Bizet (Carmen) , …



On retrouve dans la ville de nombreuses mentions « Séville, ville d’opéra ». En voici une, qui signale le lieu d’une scène de l’opéra Carmen (lorsque Carmen fuit les soldats qui sont à ses trousses).



Et en photo, le lieu de cette scène, dans la juderia, dans l’actuelle Santa Cruz :



NB : sans rapport avec le sujet évoqué, L’UNESCO a déclaré Séville, « ville créative de musique » en 2006. Ce fût la première ville au Monde à recevoir cette mention. Elle a obtenu cette mention pour être un des berceaux du flamenco, pour avoir lancé plusieurs compositeurs…et pour d’autres raisons que j’ai oubliées…


Une idée de bar pour la soirée après le dîner : Bar Garlochí


En journée ce bar semble fermé depuis des années, on peut donc passer devant sans le voir. Il faut venir en soirée, il ouvre de 21 heures à 2 heures du matin.



Ce lieu est tout à fait incroyable, avec un mélange de profane et de sacré. L’ambiance est en plus géniale.



Pour une ambiance insolite à Séville….vous serez bien servis !

Côté boissons à découvrir : il n’y a pas de carte, mais la spécialité du bar est le « Sangre de Cristo ». Un coktail à base de whisky, cava et jus de grenade.



La Duchesse d’Alba fût une fidèle cliente. Aujourd’hui, une intime de la famille, la chanteuse Luz Casal, passe de temps en temps.


Voici l’adresse et le plan pour trouver le Bar Garlochí.


L’université de Séville



Voici le genre d’endroit qui donne envie de reprendre ses études quand on le traverse. L’université de Séville est d’une incroyable beauté.



…Même la serrure de la porte d’entrée de l’université est magnifique….



La chose curieuse est que l’université se situe dans l’ancienne fabrique royale de tabac. Ce lieu n’avait pas été pris au hasard. La fabrique de Séville avait le monopole, à l’époque, du marché du tabac aux amériques.



Et depuis Christophe Colomb, les bateaux pour les amériques partaient de Séville, en descendant le Guadalquivir pour rejoindre et traverser l’océan.


C’est un véritable plaisir de s’y rendre pour visiter ce qui est ouvert au public.



On y apprend beaucoup sur l’ancienne fabrique de tabac. Et pour les amateurs d’opéra on peut s’imaginer Carmen travaillant dans un atelier.


sevilla-insolita-carmen-fabrica-de-tabaco
Photo exposée dans l’université

Et puis j’ai bien aimé aussi la reproduction d’une statue représentant Marc Aurèle, juste à côté du département de philologie grecque et romaine ! On ne rigole plus là.



Le Bar Patio San Eloy


Il faut savoir qu’à Séville il fait souvent chaud. On a donc souvent soif. A la fin d’un voyage à Séville on se rend compte que l’on a « visité » aussi beaucoup de bars.


Patio San Eloy est une institution à Séville, pour prendre quelques tapas locales. Il y a d’ailleurs 7 ou 8 bars Patio San Eloy à Séville.

Mon préféré est aussi le plus ancien, que l’on trouve en direction du quartier de la Macarena. Il a en plus un espace vraiment pas commun pour prendre un verre ou déjeuner.



Voici l’adresse et le plan pour trouver le plus ancien Patio San Eloy à Séville :


La céramique Asegurada de incendios


Ces céramiques « Asegurada de incendios » au-dessus des portes d’entrée des immeubles datent au XIXème siècle. Comme dans d’autres grandes villes, le service public des pompiers n’existe pas encore.



Les équipes d’hommes pour lutter contre les incendies sont privées, et chaque assurance a son équipe. Ces plaques étaient retirées par la compagnie d’assurance lorsque la prime d’incendie n’était pas payée et les immeubles concernés n’avaient pas droit au « même  service » en cas de problème.


Les nuits dans les jardins de l’Alcazar


Voici une idée pour passer une soirée magnifique fin juin à Séville. Chaque année a lieu pendant 7 jours un festival de musique dans les jardins de l’Alcazar.


Noches 2023 en los jardines del Alcazar de Sevilla

C’est un spectacle magnifique, pour 7 euros, dans un endroit exceptionnel.


Attention l’entrée est à l’opposé de celle pour les visites de l’Alcazar. L’accès de fait par la Puerta de Alcoba (ci-dessous), et le concert débute généralement à 22h30.



La scène de concert se trouve précisément dans les « Jardines del Cenador de la Alcoba ».

Depuis le site web de L’Alcazar vous trouverez le lien suivant pour acheter en ligne des billets pour ces concerts pour l’année 2023.


La Muraille du XIIème siècle


Il reste dans Séville quelques éléments de la muraille de Séville, de l’époque Almohade.



Nous sommes alors au XIIème siècle et Séville s’appelle išbíliya. La partie la plus importante que l’on peut voir se trouve, un peu excentrée, dans le quartier de la Macarena.



Les Archives des Indes


Voici un bâtiment, avec une entrée assez discrète, très intéressant et assez incroyable à visiter. La visite est en outre gratuite.


Il date de 1785, et l’homme a l’origine du projet est don José de Gálvez, originaire du curieux village de Macharaviaya. Ce bâtiment, juste à côté de la cathédrale regroupe tous les originaux de 3 siècles d’histoire espagnole sur les territoires des Amériques jusqu’aux Philippines. Il y a bien entendu tous les écrits des célèbres navigateurs à commencer par ceux de Christophe Colomb.



Ce n’est rien d’autre que le centre documentaire de ce que l’on allait nommer : Le Nouveau Monde.


NB : il y a 8 km de linéaires de documents, qui rassemblent 80 millions de pages manuscrites…


Artisanat religieux


Il y a un artisanat dont on parle peu mais qui est absolument incroyable, il s’agit de l’artisanat religieux. De nombreux d’artisans travaillent et vivent, entre autre, de la fabrication et manutention des trônes de processions.



Pour les croyants, cet artisanat propose aussi de nombreux objets de décoration ou a porter sur soi.

Ci-dessous, une photo, qui peut sembler drôle, mais la chose est sérieuse.



Les curieuses pierres en forme de roue sur les façades


On trouve de nombreuses pierres rondes au bas des immeubles dans Séville. C’est particulièrement vrai dans le quartier de Santa Cruz (l’ancienne Juderia de Séville) qui a de nombreuses rues très étroites.



Cette curiosité est dû au fait que les carosses qui passaient dans ces rues étroites abîmaient les immeubles. Et comme dans la ville, la construction des immeubles n’intégraient pas de roche dure pour protéger le bas des édifices, l’idée a été trouvée de mettre des meules de pierre.



Les meuniers avec leurs moulins à farine environnants ont donc servi « solidifier » la ville.



Un Bar pour découvrir le vin d’orange


Après avoir marché dans toutes ces rues, et vu la chaleur on peut se refaire un petit arrêt dans un bar. Voici un bar traditionnel pour découvrir le vin d’orange, une spécialité sévillane à base d’oranges amères. A découvrir dans ce bar.



Voici l’adresse et le plan pour trouver le Bar Casa Morales.


A la découverte de 3 colonnes de marbres romaines en plein Séville


En photo ci-dessous, trois colonnes romaines qui datent de l’empereur Hadrien, soit de la fin du 1er siècle de notre ère. Elles se trouvent dans la Calle Marmoles.


NB : L’empereur romain Hadrien est né en 76 après JC à Italica. Cette ville Italica, fondée par Scipion l’africain, se trouve juste à côté de Séville, un site à découvrir.



En plus de la chance de les avoir retrouvées, car elles ont connu plusieurs vies…. Elles présentent la particularité d’avoir été réalisées dans du granit d’Egypte comme celles du Panthéon de Rome. Leur base est en marbre qui lui vient d’une carrière andalouse.


La ruelle de l’inquisition


Nous avons commencé depuis un côté du pont de Triana alors nous allons finir avec deux endroits insolites de Séville juste de l’autre côté de ce pont.

D’abord, la ruelle de l’Inquisition (Callejón de la Inquisición) qui se trouve juste derrière le marché couvert de Triana. Son histoire est terrible.



Au bout des 35 mètres de cette ruelle se trouvait le Saint Office, le Tribunal de l’Inquisition, là où on jugeaient les hérétiques, et bien entendu la prison où on enfermait les hérétiques avant de les amener au bûcher.


NB : une partie du Saint Office et du tribunal de l’inquisition est aujourd’hui devenu…un hôtel.


Un dernier endroit insolite à Séville… dans le marché de Triana


Entre les étals de fruits, légumes, charcuteries et poissons se cache un tout petit théâtre :



C’est peut-être le plus petit théâtre du monde, il a seulement 28 places… Il y a parfois du flamenco dans cette salle très intimiste.

Dans le lien suivant vous trouverez la programmation actuelle du CasaLa Teatro.


Réserver un hébergement à Séville


Avant d’accéder ci-dessous à un moteur de recherche pour trouver un logement à Séville. Voici 2 suggestions pour rester dans le thème de l’article :


L’ Hôtel Sevilla kitsch



Cet hôtel est en plein centre à 2 minutes de la cathédrale, et donc idéalement situé. L’endroit est calme, on entend juste le bruit de sabots des chevaux qui passent juste à côté, de temps en temps, ce qui est assez surprenant.



Voici le lien vers l’hôtel Sevilla Kitsch pour voir des photos et/ou réserver :


Hotel Casas de los judios


Voici un endroit tout à fait extraordinaire pour ceux qui auront la chance d’y séjourner, car c’est un hôtel 4 étoiles.

L’hôtel est de toute beauté et se compose de très nombreux patios parmi lesquels on trouve des chambres. Pour ma part, j’ai eu la chance de le visiter, il y a un patio, avec une seule chambre, qui a recueilli mes faveurs, « Casa de Mose Bahari« .



Voici le lien de l’hôtel Las Casas de la Juderia, pour voir les photos et/ou réserver. 


Une dernière suggestion d´hébergement : la Torre Sevilla…pour les amateurs de hauteurs


Il s’agit du seul gratte-ciel – rascacielos – de Séville qui fait environ 200 mètres de hauteur !

La Tour a été réalisée par l’architecte argentin César Pelli. Il est déjà l’auteur de tours emblématiques telles que les tours Petronas à Kuala Lumpur, le World Financial Center à New York et la tour-musée du MOMA dans la même ville.



…Tout en haut, vous avez la possibilité de prendre un verre sur le plus haut rooftop d’Andalousie… Un lieu extraordinaire pour apprécier le coucher de soleil sur Séville.


Et pour ceux qui souhaiteraient rester dormir à cette altitude, voici le lien vers l’hôtel 5 étoiles : Eurostars Torre Sevilla.


Pour la petite histoire : lors de la construction du gratte-ciel, l’Unesco était intervenue pour faire part de sa préoccupation et du risque de classer le centre historique de Séville comme Patrimoine de l’Humanité en péril.


Retrouvez ci-dessous, tous les hôtels actuellement disponibles à Séville (changer les dates le cas échéant) :


NB : si vous venez pendant la Feria de Séville, il est conseillé de réserver à l’avance.


Booking.com

Quelles activités faire à Séville et dans les environs ?


Réserver une visite guidée avec Victor, un guide francophone pour visiter Séville à travers plusieurs thématiques. Victor est un guide incroyable. Une bonne partie de cette page a été réalisée avec des choses que j’ai découvertes avec lui.


seville casa pilatos
en visite avec Victor

Ci-dessous, voici de nombreuses idées d’activités et de visites classées par thèmes. Vous pouvez les réserver en ligne dès aujourd’hui.


Le + : les activités sont toutes annulables jusqu’à 24 heures avant la date prévue :



Quelques liens utiles (louer une voiture, d’autres idées de visites)


Des réservations rapides, simples et économiques :






Si vous êtes en Andalousie dans le cadre d’un circuit avec plusieurs grandes villes à visiter, voici quelques liens qui peuvent vous intéresser :


  • Si vous quittez Séville en direction de Ronda, Antequera ou Malaga, voici une idée de visite originale, sur la route : visiter une ferme de cochons ibériques 100% biologique. Réserver La visite guidée de la ferme (4 heures) est l’occasion d’apprendre tout sur l’appellation iberico, mais aussi de déguster plusieurs produits garantis avec cette fameuse appellation iberico. Et, même le vin qui accompagne les dégustations est biologique.

Cadix


cadix cadiz cathedrale catedral cathedral cattedrale

Cadix est une ville au passé incroyable, et d’une grande beauté. En outre, il y a de nombreuses très belles choses à voir à Cadix.


Malaga


En rejoignant la Costa del Sol vous trouverez dans ce lien ce qu’il faut visiter à Malaga.


visiter-malaga-art-de-rue-place-juderia-proche-musee-picasso
Street art à côté du musée Picasso de Malaga

Si vous avez de temps je vous invite à découvrir aussi les curiosités et les endroits insolites de Malaga.


Grenade


Visiter de Grenade, et découvrir des fabuleux quartiers de l’Albaicin et du Sacromonte :


sacromonte-in-granada-view-on-alhambra-2

Cordoue


Et bien sûr, découvrir tous les monuments à voir à Cordoue, la ville califale, et le précieux quartier de la Juderia.


visiter-cordoue-facade-sculptee-de-la-mosquee-cathedrale

Découvrir d’autres sites magnifiques en Andalousie dans les pages du blog sur l’Andalousie.


Voici le lien pour recevoir notre Infolettre du blog andaluciamia.com


Voici les derniers articles sur l’Andalousie


Pin It on Pinterest

Shares
Share This
besoin de plus d'informations ?