extraccion de la resina en sierra de almijara

Arenas del Rey : découvrir la Resinera de Fornes

La Resinera abritait jusque dans les années 70 du siècle passé, l’industrie de la résine dans le sud de l’Andalousie

Ce site industriel méconnu, situé à Arenas del Rey est unique et directement lié aux habitants de la Sierra de Almijara. Un lieu à découvrir !

Dans l’article vous trouverez d’anciennes photos ainsi que des photos prises récemment.

La Sierra de Almijara traverse la province de Grenade et celle de Malaga. Cela concerne plus précisément les comarques d’Alhama et de l’Axarquia. Cela englobe grossièrement les villages d’Alhama de Granada jusqu’à Nerja.

En bas de l’article, vous retrouverez tous les lieux sur une carte.

On pense souvent à l’industrie de la canne à sucre, avec les azucareras que l’on peut voir encore le long de la Costa del Sol ou de la Costa Tropical. Cependant, cette industrie a eu ses jours de gloire au xxème siècle, et a fait travaillé jusqu’à 300 ouvriers, selon les périodes entre 1902 et 1976.


La Resinera d’Arenas del Rey

Cet ancien site industriel se consacrait à l’exploitation forestière, avec une partie dédiée à la scierie et l’autre à l’extraction des résines des pins de la Sierra de Almijara.

La résine récoltée, grâce au gemmage, appelée thérébenthine, était distillée. On en tirait la colophane (résidu solide) et l’essence de thérébenthine (résidu liquide).


Les produits fabriqués à partir de la production de la Resinera

Les usages de l’essence de thérebenthine sont multiples, dans les peintures à l’huile ou comme détachant ou nettoyant.

Les usages de la colophane sont également nombreux. Elle était utilisée comme composant dans la colle. La colophane est aussi employée dans certaines peintures.  

Elle est aussi utlisée par les musiciens d’instruments à corde (on frotte la mèche des archets avec de la colophane pour assurer la meilleure vibration des cordes). Cependant, les joueurs de rugby ou de handball ont aussi eu l’occasion de s’en mettre sur les mains avant un match !

D’une manière générale ce qui était produit à la Resinera servait à la fabrication de vernis, de peintures, et de savon.

Les origines de la Resinera de Fornes

A l’origine la Resinera de Fornes, comme dans d’autres lieux exerçait cette activité de manière artisanale et permettait simplement de survivre. C’est à partir de 1902, que cela est devenu une activité industrielle et qu’elle a permis d’améliorer le niveau de vie des ouvriers.

Jusqu’en 1936, les ouvriers vivaient dans des cabanes dans les environs de l’usine.


La Resinera pendant la guerre civile

La production sera quasiment à l’arrêt pendant la guerre civile, et aussi pendant la seconde guerre mondiale.

La Guardia Civil surveillait l’ensemble des montagnes pour repérer les rebelles républicains (la guerilla de Roberto) qui s’y cachaient. Les habitants des montagnes se sont retrouvés coincés et privés de mouvements. La montagne s’est vidée peu à peu.

Certains ont même quitté leur maison pour aller sur la côte. Pour d’autres, le village a complétement été fermé et vidé de sa population. L’histoire dramatique du village d’El Acebuchal, juste à côté de Frigiliana, est très intéressante.

La Resinera de Fornes à partir des années 50

Durant cette période, le site devient  comme un petit village. Des maisons ont été construites tout le long des murs de l’usine. Ce seront les meilleures années de production.

resinera de fornes en Arenas del Rey en los anos 60

Une chapelle et une école viendront même compléter le site. Nous sommes dans le cas d’une usine qui est devenu un village !

capilla y escuela de la resinera de fornes en Arenas del Rey

La Guardia civil construisit sa caserne à une centaine de mètres de l’usine. Elle est aussi à l’état de ruine aujourd’hui :


C’était un véritable « poumon économique » pour la région. Plusieurs villages avaient des activités liées à la Resinera. Par exemple, La Venta del Vicario était le site de poterie où étaient fabriqués les pots en argile pour récupérer la production de résine.

L’incendie de 1975 dans la Sierra de Almijara

En 1975, un gigantesque incendie détruit 12.000 hectares de forêt qui appartenait à l’usine.

On appelle localement 1975, l’année du « quemao ». On sait que cet incendie est d’origine criminelle. En effet, plusieurs départs de feu ont démarré simultanément. Ces départs de feu ont eu lieu sur Arenas del Rey, Jatar, Competa, Frigiliana et même Nerja. L’incendie…Les incendies porteront un coup fatal à la Resinera. Elle fermera définitivement en 1982.

La Junta de Andalucía rachète le site en 1986. C’est un lieu de “tourisme industriel » très intéressant.

techo de la Resinera de fornes en Arenas del Rey

C’est la seule Resinera que l’on peut voir aujourd’hui en Andalousie. On peut voir sur le site tous les bâtiments vus sur les photos (hormis les maisons des ouvriers qui ont disparu). Toutes les autres Resinera ont totalement disparu en Andalousie.

Les alentours d’Arenas del Rey

Arenas del Rey mérite bien entendu un passage à la Resinera. Cependant, le barrage de Los Bermejales qui se situe également sur la commune d’Arenas del Rey est à voir absolument. Les paysages sont magnifiques. Arenas del Rey se trouve à 25km seulement de la fabuleuse Alhama de Granada.

embalse de los bermejales

La carte avec Arenas del Rey et la Sierra de Almijara


Dans ce lien, vous trouverez un joli cortijo où dormir (avec vue sur le célèbre réservoir) : cortijo rural el Molinillo


Voici le lien pour vous recevoir notre Infolettre du blog andaluciamia.com


Pin It on Pinterest

Shares
Share This
¿Más información? Need help ?